Page Facebook de l’ASSOJAQ

L’ASSOJAQ lance officiellement sa page Facebook. Pour ne rien manquer, nous vous invitons tous à aimer la page ASSOJAQ-Association des organismes de justice alternative du Québec.

Vous pouvez utiliser ce lien vers la page : Lien vers la page

 

Nous tenterons de partager du contenu sur une base hebdomadaire.

Offre d’emploi (poste de chargé(e) de projet

OFFRE D’EMPLOI

POSTE DE CHARGÉ (E) DE PROJET

(Contrat de 36 semaines avec possibilité de prolongation)

 

Sous la supervision de la coordonnatrice de l’ASSOJAQ et en partenariat avec le comité responsable, vous aurez à développer, coordonner et animer un nouveau projet : « Au-delà de l’âge, chacun a sa place ». Il s’agit d’un projet intergénérationnel qui traite de l’intimidation, la violence, la gestion des conflits et la bientraitance auprès des jeunes et des aînés qui vivent des besoins et des réalités communes.

Fonctions et responsabilités principales :

  • Planifier, coordonner et organiser les activités prévues au projet;
  • Recenser les meilleures pratiques et projets existants;
  • Collaborer avec les autres partenaires prévus au projet;
  • Développer et bonifier les outils;
  • Développer des outils de promotion;
  • Former les organisations à implanter le programme dans les régions participantes;
  • Travailler en collaboration avec une personne à l’évaluation; mise en place d’outils d’évaluation, de compilation et d’analyse.

Conditions d’embauche :

  • Horaire de jour et occasionnellement de soir;
  • 28h par semaine
  • 22,00$ – 25,00$ de l’heure avec avantages sociaux selon expérience et qualifications;
  • Contrat de 36 semaines avec possibilité de prolongation;
  • Lieu de travail dans une région des régions participantes (Montmagny, Thetford Mines, Sorel-Tracy, St-Jean-sur Richelieu et Granby);
  • Possibilité de télétravail.

Profil et qualités recherchées :

Autonomie, sens de l’initiative, sens de l’organisation, créativité, capacité à travailler en partenariat, flexibilité, capacité d’adaptation, capacité de rédaction, rigueur professionnelle et bonne capacité d’analyse.

Exigences :

  • DEC ou Baccalauréat en travail social ou autres domaines pertinents;
  • Formation ou expérience pertinente en intervention et/ou animation sociale;
  • Formation ou expérience en développement de projet;
  • Expérience et connaissance auprès des personnes ainées et des adolescents;
  • Connaissance de l’informatique;
  • Posséder une bonne maîtrise de la langue française et des habiletés rédactionnelles;
  • Bonne capacité de transmission des connaissances;
  • Connaissance de la gestion des conflits, médiation et de l’intimidation, un atout;
  • Posséder une voiture.

Faire parvenir votre C.V. avant le 13 mars 2020

ASSOJAQ

Courriel : assojaq2012@gmail.com

Bureau administratif

24, rue Houde, Sorel-Tracy (Québec) J3P 6G6

(Seules les personnes sélectionnées seront contactées)

Des “jeunes influenceurs” pour contrer l’intimidation et la cyberintimidation.

Qui de mieux pour parler du phénomène de l’intimidation et de la cyberintimidation dont sont victimes les jeunes à l’école que des jeunes eux-mêmes? C’est l’idée à la base du projet Jeunes influenceurs qui vient d’être lancé à la polyvalente Sainte-Thérèse (PST) et qui le sera sous peu dans d’autres écoles secondaires situées sur le territoire de la MRC de Thérèse-De Blainville.

Bravo à Mesures Alternatives des Basses-Laurentides!

Pour plus d’information :

Une journée pour échanger, partager et collaborer et…rigoler un peu. La médiation citoyenne était à l’honneur le 16 novembre dernier !

L’activité s’est tenue à Saint-Jean-sur-Richelieu et a réuni sept (7) OJA et plus de quarante (40) participants. La planification et l’organisation de cette belle aventure ont été réalisées par l’équipe des médiateurs citoyens de Saint-Jean-sur-Richelieu et celle de Granby en collaboration avec nos collègues des deux (2) OJA respectif. En premier lieu, comme activité brise-glace, les équipes étaient invitées à se présenter de façon originale. (Sketch, lecture de texte, chanson, etc.) Cette activité a semblé susciter beaucoup d’intérêt et de plaisir. À la fin de la journée, les participants présents devaient choisir leurs équipes coup de cœur.

L’avant-midi s’est poursuivi par une activité de sensibilisation sur le phénomène de la maltraitance auprès des aînés. L’idée était de voir quelle forme d’accompagnement offrir à nos aînés quand ils sont référés au service de médiation citoyenne. Échange en sous-groupe, mise en situation, visionnement de vidéo ont été mis de l’avant pour favoriser l’apprentissage des participants.

Les échanges se sont poursuivis après le dîner sur les bons coups et les difficultés rencontrées dans nos services de médiation citoyenne. Puis, une présentation et des exercices sur la façon de favoriser le dialogue en misant sur les questions porteuses lors de communication difficile. La journée s’est terminée par une grande plénière avec un retour sur la journée et le couronnement de l’équipe coup de cœur de la présentation du matin. L’équipe de Laval a remporté la mise. Bravo!

Bref, ce fut l’occasion de fraterniser, d’échanger et de réaliser à quel point les services de médiation citoyenne de l’ASSOJAQ sont indispensables dans nos communautés. À l’an prochain !

Projet au-delà de l’âge, chacun a sa place

Projet au-delà de l’âge, chacun a sa place

(Encourager la solidarité et le dialogue intergénérationnel)

Boisbriand (Québec), le 6 février 2020 –La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, et la ministre des Affaires Municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, annonçaient le 29 janvier dernier que le gouvernement du Québec investissait une somme de 17M$ destinée à encourager la participation des aînés au développement de leur communauté et à adapter les milieux de vie à leurs besoins, dans le cadre du programme Québec ami des aînés (QADA) et du programme de soutien à la démarche Municipalité amie des aînés (MADA).

À la suite de l’appel de projets qui s’est déroulé du 23 avril au 18 juin 2019, l’Association des Organismes de Justice Alternative du Québec (ASSOJAQ) a déposé le projet « Au-delà de l’âge, chacun à sa place » dans le cadre du programme Québec ami des aînés, volet Soutien aux actions locales et régionales, édition 2019-2020.

Nous sommes heureux d’annoncer que l’ASSOJAQ s’est vu octroyer une aide financière de 150 000$ pour la réalisation de ce projet. Quatre régions administratives ont été ciblées soient : Chaudière-Appalaches / Estrie / Montérégie ainsi que les Laurentides.

Le projet vise à offrir des ateliers de sensibilisation sur le phénomène de l’intimidation et de la maltraitance à des personnes aînées. Ces ateliers informeront les personnes aînées et les outilleront afin qu’elles puissent mieux gérer leur conflit et demander de l’aide. Les ateliers seront présentés dans les milieux rejoignant les aînés et seront coanimés avec des intervenants significatifs de ces milieux. Le projet vise rejoindre environ 2000 personnes ainées à travers les ateliers.

Au Québec, les organismes de justice alternative sont apparus vers la fin des années 70.  L’Association des Organismes de Justice Alternative du Québec (ASSOJAQ) est présente sur la scène provinciale depuis 2011. Elle regroupe 14 organismes de justice alternative (OJA) répartis sur l’ensemble du territoire québécois. Les OJA ont la responsabilité de mettre en œuvre certaines mesures extrajudiciaires, sanctions extrajudiciaires et peines spécifiques découlant de la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA) en favorisant l’implication de l’adolescent, de la victime, des parents, des organismes et de la communauté. Il en est de même pour les ententes de travaux compensatoires dans le cadre du Code de procédure pénale.

Plusieurs membres de l’Association des Organismes de Justice Alternative du Québec (ASSOJAQ), détiennent une solide expertise au niveau du phénomène de l’intimidation et de ses impacts chez les victimes. Ils animent plusieurs ateliers, conférences sur le sujet auprès des jeunes, des parents, des intervenants et des aînés. Les organismes de justice alternative détiennent une expertise en médiation, en gestion et résolution de conflit et ils accompagnent des milieux en ce sens.

https://www.msss.gouv.qc.ca/ministere/salle-de-presse/communique-2016/.